Madagascar - Ottignies - Février 2019

 

 

Tahiana était notre chauffeur de "vitres". Nous étions du coté "visiteur" de la vitre, bien accueillis par tous et avec les moyens du bord.  La vitre défilait au rythme de la Nationale et de ses lieux d'échanges, d'artisanats, de commerces et de trafics.

Entre chaque étape, Tahiana nous attendait en lavant les vitres. Si le temps le lui permettait, il dessinait avec des crayons des portraits magnifiques.

Le dessin nous a rencontré et, lorsque la vitre s'est ouverte, la chaleur moite est rentrée et l'odeur de l 'Afrique n'est plus jamais repartie. 

 

Les enfants courent. Les femmes et les hommes marchent, portent et discutent. Ils ont la mémoire fraîche de l'apprentissage des anciens. Rien ne s’oublie parce que tout est essentiel et se comprend encore.